Chasse au trésor organisée


    l'histoire...

    Partagez

    jyou
    Admin

    Messages : 60
    Date d'inscription : 03/09/2011
    Age : 40
    Localisation : pau / pointe noire

    l'histoire...

    Message  jyou le Sam 3 Sep - 8:54

    …Le pèlerinage de Saint Jacques de Compostelle naquit suite à la découverte, vers 800 après la naissance du Christ, d’un tombeau par un ermite nommé Pelayo. Frappé par une révélation nocturne, il aurait suivi une étoile dans le ciel qui l’aurait guidé jusqu’à Compostelle. Alors que les croisades battent leur plein, Calixte II rassemble moult documents dans un manuscrit, le Codex Calixtinus, pour assurer la dévotion de l’apôtre Jacques. Jour après jour, année après année, le culte se développe et les pèlerins affluent de toute la France vers Compostelle. Pour preuve de leur périple, ils affichent sur leurs manteaux la coquille, et peuvent dès lors rentrer, ramenant leur besace, leur bourdon, et surtout une nouvelle idéologie, car Compostelle, ça change un homme. Au départ, une intense émotion envahit le corps du pèlerin qui errera désormais en solitaire, entre son intention et ce qu’il croît encore être son but, le champ de l’étoile. Au fil de ses pas, il perdra progressivement pied, le spirituel dominant petit à petit l’obsessionnel, pour qu’enfin cette aventure horizontale devienne une communion verticale. Compostelle, c’est une aventure Humaine avec un grand H. Pour certains, la première occasion de prendre le temps de communier avec le monde qui les entoure, pour d’autres, l’occasion de belles rencontres, et c’est l’une d’entre elle que je m’en vais vous conter, en espérant qu’au bout de l’histoire, vous parveniez à votre but : partage, plaisir et découverte…

    Un soir de Mai… La journée fut pluvieuse. Les esprits sont fatigués. Les pieds meurtris par les kilomètres parcourus, les randonneurs n’ont qu’une hâte, rejoindre au plus vite la vieille bâtisse « Ospitalia » qui les accueillera pour la nuit. Demain, une autre longue et dure marche les attend pour rejoindre Roncevaux et l’Espagne. Ils savent désormais tous, que le repos du corps est nécessaire pour trouver le repos de l’âme. Atteindre Compostelle demande courage, persévérance et pugnacité…

    Les premiers groupes de marcheurs ont fini leur repas et se pressent de regagner leurs couches. Trois hommes restent cependant en bas autour du feu qui crépite et illumine de ses lueurs titubantes, la grande salle de l’auberge. Ils ne se connaissent pas mais semblent tous trois préoccupés, plongés dans leurs pensées respectives.

    Soudainement, l’un d’entre eux prend la parole et en s’adressant aux deux autres : « Vous êtes Martin et Pierre ? ». Les deux autres hommes tournent la tête et ensemble lui répondent : « Vous êtes Jean ? ». Jean s’exclame alors : «Ainsi c’était donc vrai. Il ne m’a pas menti ». Et de rajouter : « Vous l’avez croisé vous aussi ? ». Martin répond par l’affirmative à la question, tout comme Pierre qui ne tarde pas à l’imiter. « Il vous a remis un carnet ? ». Les deux hommes opinent chacun leur tour.

    Un long silence s’empare dès lors de la pièce. Ce genre de silence qui vous transperce le corps comme une épée. Une seule et unique question occupe l’esprit des trois hommes à cet instant. Comment pouvait-il savoir que nous nous retrouverions ici, tous les trois, au même moment. Aucun d’entre eux ne connaît la réponse, ni ne peut expliquer la situation, mais ils savent ce qu’ils ont à faire. Ainsi commence cette nouvelle quête dans leur propre quête… Jean, surement le moins timide des trois, brise à nouveau le silence et leur dit : « Vous savez ce que nous devons faire, vous avez du recevoir les mêmes consignes que moi, je suppose. Ouvrir les yeux et au moment voulu partager. La vivacité de nos esprits et notre perspicacité devant faire le reste. Je vous suggère de procéder à tour de rôle… ». Les deux autres hommes acceptent, tout en précisant qu’ils n’avaient ni l’un ni l’autre su tirer quelconque substantielle moelle des carnets qui leur avait été confiés. Afin de les rassurer, Jean leur expliqua qu’il en était de même pour lui…

      La date/heure actuelle est Mar 22 Mai - 2:19